Chers amis et chères amies,

Mon voisin du dessous s’appelle Georges. Il est râleur et jamais content de rien. Ce qu’il aime dans la vie c’est se plaindre. Moi il m’aime bien parce que je peux passer des heures à l’écouter se plaindre sans me plaindre moi-même et sans jamais lui dire qu’il ne devrait pas se plaindre.
C’est grâce à lui que je peux écrire sur internet car moi je vis dans une modeste chambre sans eau et sans ordinateur. Je n’ai pas de meuble sauf un lit à une place et une table à deux places mais avec une seule chaise. Ma petite chambre est sous les toits, au sixième étage sans ascenseur et c’est pour ça que je n’ai pas de voisin du dessus mais seulement un voisin du dessous.
Georges a un grand appartement de plusieurs pièces, avec des portes et des fenêtres qui ferment, et aussi de grandes glaces comme dans les films. Il a aussi de beaux meubles et des grands tableaux qui doivent lui plaire. Un jour dans l’escalier il m’a dit qu’il aimait l’art contemporain, moi je lui avais répondu qu’il avait raison car il ne faut pas hésiter à faire plaisir surtout quand ça ne fait pas de mal aux autres.
Je suis quand même étonné qu’il y ait un appartement si luxueux juste en dessous de ma pauvre chambre, ce qui montre bien que les frontières sont fines et qu’on peut facilement basculer d’un côté à l’autre. Sauf qu’on bascule vers rien ou pas grand-chose et jamais vers beaucoup ou beaucoup trop, du moins dans mon cas personnel.
Je vous écris la semaine prochaine, ça dépend surtout de Georges, du chat de Georges et de mon ami Monnier, mais dans l’attente je vous prie d’agréer mes plus respectueux sentiments.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Chers amis et chères amies,

  1. Medor dit :

    Cher Barthélemy,
    Je suis étonné que vous n’ayez pas pensé à vous trouver un compagnon … un chat ou encore mieux, un chien … Un petit chien fragile qui tremblote tout le temps, que vous couvrirez ou un gros chien qui se couchera à vos pieds et mettra sa tête contre votre cheville…
    Pensez y !

  2. le cabec dit :

    Très cher Barthelemy Parpot,

    Merci pour ce message très raffiné, comme toujours. J aime lire entre vos lignes et souhaite vivement que Georges, le chat de Georges et votre ami Monnier vous donnent la possibilité de nous écrire encore.
    Très cordialement
    Véronique

Les commentaires sont fermés.